Si vous pensez que prendre une douche est chose aisée, détrompez-vous. Chaque geste peut avoir un effet négatif ou positif sur votre corps ou votre santé. Voici les 10 erreurs à ne pas faire en prenant votre douche :

Les 10 erreurs à ne pas faire en prenant sa douche

Utiliser une fleur de douche ou une éponge

Vous aviez l’habitude de vous savonner tout le corps avec une fleur de douche ou une éponge ? La dermatologue Camille Fitoussi vous conseille vivement d’arrêter ! “C’est le problème majeur, chacun croit que plus on frotte, mieux on nettoie. C’est totalement faux et ça agresse la peau”. Non seulement ces deux objets trop rugueux sont de vrais nids à microbes mais en plus, avec eux, vous risquez de frotter trop vigoureusement votre peau et ainsi vous débarrasser de sa barrière protectrice naturelle. A la place, équipez-vous d’un gant de toilette pour bébé tout doux et en coton, et effectuez doucement des mouvements circulaires en le faisant glisser sur votre peau.

Utiliser trop de shampoing sur les longueurs

Il existe une “théorie des longueurs” selon laquelle, shampouiner uniquement le haut du crâne et les racines suffirait à laver le reste de la chevelure. En effet, le produit glisserait lors du rinçage au fil de l’eau sur les longueurs. Ces dernières, loin d’être très sales, bénéficieraient alors de la juste dose de produit. Gain d’argent et de temps assuré ! “Il est vrai que les produits “hair care” sont essentiellement élaborés pour le cuir chevelu” confirme Jordy Brechkoff. “Les longueurs sont sales mais jamais grasses car le sébum ne se trouve que sur 5 à 8 cm. Cette technique est donc tout à fait possible pour éliminer le reste de pollution sur la fibre.”

Se laver la frange séparément du reste

Posséder une frange n’est pas de tout repos. Question entretien, il n’est pas rare de devoir se laver la frange tous les jours tellement cette dernière regraisse vite (bien plus vite que le reste de la chevelure !). La faute à la proximité que cette dernière entretient avec le front. Pourtant si cette astuce fait économiser du temps chaque matin, elle est vivement déconseillée par les coiffeurs. Non seulement cela empêche la bonne répartition du sébum le long de la tige pilaire, ce qui entraîne une perte de brillance et de souplesse, mais en plus la trop grande fréquence des shampoings décape littéralement le cuir chevelu. Trop laver ses cheveux détruit à petit feu le film hydrolipidique responsable de la sécurité du follicule face aux agressions extérieures. Résultat ? La tige pilaire se dégrade et l’inconfort cutané apparaît. Ce qui se traduit par des rougeurs, des démangeaisons et des pellicules. Alors à moins d’avoir une vraie urgence capillaire, patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

Frotter son cuir chevelu avec les ongles

Frotter vigoureusement ses racines pour diffuser et faire mousser son shampoing n’est pas une bonne idée ! En effet, d’après les dermatologues utiliser ses ongles raye le cuir chevelu, voire pire, provoque à terme une desquamation (c’est-à-dire un effritement du cuir chevelu). Le coiffeur Jordy Brechkoff est lui aussi intransigeant avec cette mauvais habitude : “C’est très mauvais, ça détruit la fibre”. Très mauvais également, le frottement névrotique de nos longueurs entre la paume de nos mains lorsqu’on dépose le shampoing. En effet, cela abîme les cheveux aussi et sépare les pointes. A cela, préférez utiliser la pulpe de vos doigts en malaxant doucement vos cheveux avec des gestes lents et doux, du cuir chevelu jusqu’à la nuque. En plus, cela active la micro-circulation et permet aux bulbes d’être mieux irrigués.

Laver ses cheveux la tête en arrière

Vous avez l’habitude de vous laver les cheveux, la tête en arrière et le front positionné directement sous le pommeau de douche ? Mauvais choix ! En effet, la bonne position à adopter serait la suivante : la tête en avant. En effet, cette dernière permettrait d’activer la circulation sanguine, ce qui favorise la pousse des cheveux, tout en permettant un accès plus facile à l’arrière du cuir chevelu. On pense juste à bien fermer les yeux pour ne pas se retrouver avec du savon dedans et à faire attention à son dos dans cette position !

Se laver le corps avant de réaliser son shampoing

Cela peut paraître dingue et pourtant, se savonner le corps avant l’étape du shampoing pourrait être l’une des causes responsables de l’acné du dos. Cette dernière étant causée par une production de sébum excessive obstruant le canal excréteur du follicule pilo-sébacé et favorisant ainsi la formation des boutons. Il faudrait donc changer ses habitudes beauté pour s’en débarrasser. Et cela commence par la douche ! D’après Christie Kidd, la dermatologue gourou de Kendall Jenner, certains shampoings et soins pour cheveux laisseraient un résidu huileux comédogène à caractère occlusif sur la peau. C’est ce film huileux invisible qui bouche les glandes sébacées et favorise l’activité de la bactérie responsable de l’acné. Pour y remédier, il suffirait alors d’inverser l’ordre de son rituel beauté sous la douche. Le savon permettant ainsi de se débarrasser du résidu huileux et libérant les pores de la peau.

Peigner ses cheveux sous la douche pour les démêler

C’est l’astuce préférée des filles pressées et pourtant, se démêler les cheveux sous la douche est une fausse bonne idée. En effet, les cheveux une fois mouillés deviennent beaucoup plus fragiles et sujets aux cassures. L’action du démêlage sur ces derniers s’apparenterait à une véritable torture pour la fibre capillaire qui ne peut alors plus se protéger efficacement des coups, avouons-le, parfois violent de nos brosses. Pour éviter d’abîmer sa chevelure en les manipulant de la mauvaise façon, il est donc conseillé de se démêler les cheveux avant la douche. En plus, cette étape permet également d’enlever les résidus des produits coiffants ainsi que la poussière et les traces de pollution accumulés. Toutefois, faites bien attention. Cette technique ne concerne pas les cheveux afro qui ont besoin d’un rituel de soins bien spécifique. Les cheveux frisés également peuvent être démêlés doucement sous la douche, comme l’explique Jordy Brechkoff : “C’est utile si on ne souhaite plus les retoucher à sec”. Et donc éviter que ces derniers gonflent après la douche.

Rester trop longtemps sous la douche

Que celle qui n’a jamais perdu la notion du temps sous la douche nous jette la première pierre. Et pourtant, il est prouvé scientifiquement que rester plus de quinze minutes sous la douche n’est pas bon pour la peau. Passé ce laps de temps, le calcaire présent dans l’eau finit par attaquer le film lipidique de l’épiderme et les huiles naturelles de la peau. A partir de là, la peau se flétrit, tiraille voire même démange. Pour éviter ce sentiment d’inconfort et ne pas se retrouver avec les fameux doigts palmés, on s’arme de courage et on prend exemple sur Victoria Beckham, adepte des douches de 90 secondes. En ce qui concerne les bains, on ne dépasse pas les 15 minutes et on termine avec un filet d’eau tiède. Résultat, un effet coup de fouet immédiat. En plus, c’est bon pour la planète !

Utiliser une température trop élevée

On vous l’accorde, se laver le corps à l’eau froide ne fait pas rêver (sauf en période de canicule). Et pourtant, la chaleur est l’ennemie jurée de notre corps. En effet, qui n’a jamais remarqué à quel point il était désagréable d’avoir les jambes lourdes et enflées durant l’été ? Sous la douche, c’est la même chose ! Côté peau, l’eau trop chaude dilate les vaisseaux sanguins et augmente la pression artérielle. En ce qui concerne les cheveux, une trop forte température ouvre les écailles de la fibre et sensibilise cette dernière au point d’être responsable des frisottis à répétition. Toutefois, si l’idée de baisser le thermostat ne vous motive pas, sachez qu’un rapide jet d’eau froide au sortir de la douche permettra de réguler la circulation sanguine, combattre la cellulite et fera même briller vos cheveux. Tout un programme ! En effet, le froid possède un effet vasoconstricteur qui permet à l’épiderme de se resserrer ainsi qu’aux écailles des longueurs de se refermer. En plus de cela, d’après le célèbre nutritionniste et cardiologue des stars parisiennes Frédéric Saldmann, auteur de l’ouvrage “le meilleur médicament c’est vous”, une douche froide de trois minutes permet de brûler 300 calories et de libérer des endorphines. Effet anti-dépresseur garanti ! D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que cette astuce beauté est partagée par Cristina Cordula herself !

Poser son après-shampoing après son shampoing

Comme son nom l’indique, la plupart des femmes qui utilisent un après-shampoing le pose généralement après le shampoing. Et pourtant, d’après Nina Dimachki, directrice artistique chez Kérastase, ce n’est pas la meilleure technique ! Selon elle, rien ne remplace la technique du “reverse shampoo” qui consiste à poser son après-shampoing avant son shampoing. Cette astuce livrée au site Lifehack.com a de quoi révolutionner notre routine de soins. En effet, selon notre type de cheveux, cette astuce offre de nombreux avantages. Elle évite aux cheveux fins l’effet raplapla (l’après-shampoing étant connu pour alourdir le cheveu) et permet aux cheveux gras de freiner la surproduction de sébum. Pour les cheveux épais en revanche, mieux vaut adapter ses besoins. En hydratant les pointes et les longueurs avec une noisette d’après-shampoing après le shampoing. Enfin, autre fait non négligeable : pratiquer le “reverse shampoo” permet d’éliminer l’intégralité des résidus chimiques présents dans l’après-shampoing tout en formant une barrière protectrice pour le cuir chevelu, empêchant le sébum nécessaire à l’hydratation du cheveu de s’en échapper. Pourtant d’après Jordy Brechkoff, coiffeur star chez Redken, utiliser la technique du “reverse shampoo” n’a rien d’une bonne idée : “C’est comme ne pas nettoyer sa peau avant de déposer sa crème de jour. Si on ne détoxifie pas avant, on n’optimise pas la réception des actifs hydratants”.

Si cet article vous a intéressé, n’oubliez pas de le partager sur Facebook !