La plupart des femmes pensent qu’elles ne peuvent pas soutenir la comparaison avec les top models. Comme si ces déesses étaient toujours parfaites en toutes circonstances. Dans la série Spoof (“parodie” en anglais), la styliste Nathalie Croquet et le photographe publicitaire Daniel Schweizer rejouent les publicités de mode.

Avant/Après : Nathalie Croquet parodie avec humour les publicités de mode

Nathalie Croquet, une femme normale, ni plus jeune, ni plus fine que la moyenne, s’est risquée à reproduire les publicités des marques de modeLe résultat l’a énormément surprise, et nous aussi chez Flashmode : Nathalie se défend plutôt bien (elle est même parfois drôle !). Ses collègues stylistes l’ont aidée, un photographe professionnel l’a prise en photo ensuit il a retouché les prises.

Avant-Après – Nathalie Croquet parodie avec humour les publicités de mode
Sous l’œil bienveillant du photographe Daniel Schweizer, Nathalie Croquet s’amuse à rejouer avec humour les publicités Lancôme, Isabel Marant, Givenchy ou encore Etam. Celle qui fut jadis directrice de l’Image chez Jean Paul Gaultier adopte les mêmes poses que les mannequins ou icônes originels de la marque dans des photos avant/après pleines d’humour. Regard mutin ou concentré, cheveux défaits ou parfaits coiffés, Nathalie Croquet dévoile de vrais talents de mannequin.

Partie d’une démarche humoristique, cette série de « reproductions » photographiques a été créée en studio avec une équipe de professionnels qui ont réalisé ces images comme s’il s’agissait d’une commande parmi d’autres.

Ce projet est une preuve supplémentaire que les images incroyables que nous voyons sur les publicités sont le fruit des efforts de toute une équipe, et les mannequins ne sont pas toujours parfaites dans la vie de tous les jours.

Voici à quoi ressemble Nathalie sans maquillage :

Une photo publiée par Nathalie Croquet (@nathaliecroquet) le

Et voici le résultat : Lancôme

Nathalie Croquet n’achète pas de vêtements de marque, elle trouve ses affaires dans des boutiques d’occasions, elle y ajoute des détails et les transforme. Elle cherche à montrer qu’il n’est pas nécessaire de porter des marques pour être belle.
Nathalie Croquet n’achète pas de vêtements de marque, elle trouve ses affaires dans des boutiques d’occasions, elle y ajoute des détails et les transforme. Elle cherche à montrer qu’il n’est pas nécessaire de porter des marques pour être belle.

Eleven Paris

Nathalie Croquet en Eleven Paris
Le plus important dans ce projet, c’est d’avoir à l’esprit que chaque femme est unique. Et que les femmes sont belles et charmantes quand elles aiment, créent, et profitent de la vie.

Minelli

Pour son projet, Nathalie a choisi les campagnes de pub les plus tape-à-l’oeil, et elle n’a pas eu peur d’imiter les looks de Kate Moss, Penélope Cruz et Natalia Vodianova.

ZADIG & VOLTAIRE

ZADIG & VOLTAIRE

Sonia Rykiel

La publicité Sonia Rykiel rejouée par Nathalie Croquet © Daniel Schweizer

Eric Bompard

Eric Bompard

Isabel Marant

La publicité Isabel Marant rejouée par Nathalie Croquet
Isabel Marant

Givenchy

Nathalie Croquet en Mariacarla Boscono pour Givenchy

Acne Studio

La publicité Acne Studio rejouée par Nathalie Croquet © Daniel Schweizer

Marc Jacobs

La publicité de Marc Jacobs

Céline

La publicité de Céline

Sandro

Sandro

“Il ne s’agit pas de plagiat”

Loin de Nathalie Croquet l’idée de se moquer. “Jamais ne m’a effleuré l’envie de tourner en ridicule ces campagnes de pub qui sont le fruit d’un travail de qualité. Paradoxalement, ce qui pourrait être interprété comme de la moquerie, voire du sarcasme, s’est avéré un hommage, et curieusement met en valeur les visuels d’origine tout en créant un autre univers. Il ne s’agit pas de plagiat, ni de discours critique, mais d’une pause ludique dans mon travail, quelque chose d’amusant qui a pris une profondeur que nous n’attendions pas et qui je l’espère saura déclencher rire et réflexion.”

A lire aussi: Ces 15 top modèles ont prouvé qu’être inhabituel est toujours une bonne chose

Qu’importe si les photos avant/après ne la mettent pas forcément à son avantage. “Nathalie Croquet a un humour et une auto-dérision qui l’élèvent spirituellement”, assure Daniel Schweizer. “Elle a aussi un courage certain à se montrer sous un jour aussi cruel, et je connais peu de gens capable d’en faire autant, particulièrement dans l’univers de la mode.” Un second degré qu’on aimerait effectivement voir plus souvent dans la mode. Si cet article vous a intéressé, n’oubliez pas de le partager sur Facebook !

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.